À la source du changement de paradigme actuel et à venir

29/11/2019 à 18:31 Metaphi 11 Commentaires



1) Les ères astrologiques et les changements de paradigme


Commençons tout d'abord par situer notre époque afin de mieux comprendre le changement de paradigme actuel, à la lumière des ères astrologiques et de ses symboles.

Zodiaque saisonnier

Vous savez que le zodiaque utilisé par la masse est celui calqué sur les saisons, qui place le premier signe du zodiaque, le Bélier, à l’équinoxe de printemps (schéma ci-dessus). Par opposition, le signe de l’équinoxe d'automne est celui de la Balance. Peu importe l'époque, ce zodiaque ne change pas puisque les saisons surviennent toujours cycliquement à la même période de l'année.

Le problème c'est que le vrai ciel et les étoiles se décalent au fur et à mesure du temps avec le phénomène de précession des équinoxes (environ 1° tous les 72 ans). Vers l'an -4300 à -2000 par exemple, le Soleil se levait dans les étoiles du signe du Taureau au moment de l'équinoxe de printemps, et non du Bélier ! On associait donc cette période à l'ère du Taureau et à ses caractéristiques. C'est un fait savamment occulté par le zodiaque saisonnier utilisé par tous, gardant ainsi caché une clé de compréhension importante de notre histoire et de notre monde.

Chaque ère astrologique a marqué un changement majeur pour l'humanité en lien avec le signe dont il était question. L'ère du Taureau voyait par exemple le culte du bœuf Apis, de Baal et d'Astarté (=Vénus, qui gouverne le signe du Taureau avec la Lune). Ce signe étant associé au plaisir des sens, à la nourriture et à la stabilité, ce fût une ère marquée par une période plutôt calme et constructive, qui vît notamment une production agricole fleurissante et une fertilité/sexualité plus prononcée, le signe opposé étant celui du scorpion, lié aux organes reproducteurs.

Cette période voyait aussi la vénération d'Isis et d'Hathor, déesses associées à la vache maternelle et à la Lune. Les cornes sont en effet une image du croissant de Lune, l'astre de la maternité. Idem pour la barque d'Isis.


Puis vînt l'ère du Bélier lorsque le lever du Soleil avait lieu dans ce signe au moment de l’équinoxe de printemps. Signe de feu associé à la guerre, à l'autorité, à la lutte des pouvoirs et à la loi/justice (signe opposé à celui de la Balance), on retrouve la venue de Moïse sur le mont Sinaï, qui reçoit du Père les tables de la Loi. Lorsque Moïse descend du mont Sinaï et voit les Hébreux adorer un veau d'or  (image du bœuf Apis), il est pris d’une colère si grande qu’il fracasse les Tables de la Loi sur un rocher. Dieu le père ordonne alors à Moïse de tuer tous ces hérétiques, et Moïse transmet cet ordre à ceux qui, parmi son peuple, lui sont restés fidèles. Le ton est ainsi donné et les attributs de l'ère du Taureau sont diabolisés, détruits et associés au mal.

L'ère du Bélier prît fin vers la naissance du christianisme, coïncidant avec la venue de l'ère des Poissons, signe opposé à celui de la Vierge. Les premiers chrétiens s'échangèrent alors le symbole du poisson en signe de reconnaissance, et annoncèrent en toute logique l'ère du Fils puisqu'elle allait faire suite à l'ère vénusienne féminine du Taureau (la Mère) et martienne masculine du Bélier (le Père), le fils étant le troisième et ultime principe de cette trinité. Il naît bien entendu d'une vierge, autre image de la fécondité de la nature.


La naissance de Jésus-Christ marquait ainsi la transition vers l'ère mortuaire et religieuse des Poissons, avec ses vénérations et ses "pêcheurs". C'est l'ère des secrets, de la croyance, des cathédrales, des monothéismes, des hôpitaux, des cimetières, de la quête du sacré ainsi que du culte de la mort et de l'au-delà (par le biais des religions). La figure du bélier quant à elle est reléguée au diable, tout comme la figure du veau d'or a été diabolisée lors du passage au Bélier.


Nous nous dirigeons désormais vers l'ère du Verseau, signe d'air situé face au signe de feu royal du Lion, une ère désormais tournée vers la communication, la solidarité collective, la fraternité, la paix, la liberté, l'idéalisme, les révolutions et les renversements, la connaissance, la technologie, le transport, l'espace, la philosophie, les sciences, l'amour universel et la spiritualité (les chakras, la kundalini, les énergies subtiles et vibratoires, le yoga etc.). Nous l'avons vu dans cet article, certaines figures telles que Thomas Pesquet incarnent cette transition des Poissons vers le Verseau.

"[...] et Jésus envoya Pierre et Jean, en disant: Allez nous préparer la Pâque, afin que nous la mangions. Ils lui dirent: Où veux-tu que nous la préparions? Il leur répondit: Voici, quand vous serez entrés dans la ville, vous rencontrerez un homme portant une cruche d'eau; suivez-le dans la maison où il entrera" Luc 22:8-10

Le siècle des lumières, l’émergence de la science et de la philosophie, les révolutions françaises et américaines, les guerres mondiales à l'origine de la création de structures globales telles que l'ONU, l'OTAN, l'OMC etc. ne sont que des conséquences de ce changement d'ère. Uranus, l'astre qui gouverne le Verseau a justement été découvert en 1781 pendant la révolution américaine, comme une confirmation de la transition qui commençait alors à s'opérer jusqu'à aujourd'hui.

Comme pour les ères précédentes, les attributs de l'ère quittée sont diabolisés, détournés et détruits. Que ce soit par le biais de la destruction des églises, le terrorisme amalgamé sans cesse à la religion, la décrédibilisation des prêtres, la destruction de l'autorité familiale du père et du patriarcat (le signe des Poissons est gouverné par le Père Jupiter du ciel et le Père Neptune des eaux), la fin de la monarchie et l'émergence d'un nouveau système démocratique, tout ceci s'inscrit dans une logique simple de transition vers une autre ère. Les religions vous l'avez compris, n'auront plus leur place. L'ancien monde se retrouve littéralement confronté au nouveau monde. Hasard ou non, Neptune voit curieusement son attribut principal, le trident, lui aussi associé au diable.



2) La naissance d'une ère nouvelle et de nouveaux symboles


Le Verseau, seul signe du zodiaque représenté par un homme ou par une femme, vient déverser l'eau éthérée de la connaissance et de la spiritualité universelle sur l'humanité. C'est une ère prométhéenne et révolutionnaire où l'Homme tente de retrouver son centre spirituel et matériel dans un souci de retour à l'unité. L'humanité une et indivisible, c'est le fameux "tous ensemble" promu par l'élite, partie intégrante du One World mondial annoncé. Bien sûr cela n'empêche pas les nations de continuer d'exister, l'individualisme communautaire qu'elles représentent étant simplement inclus dans un schéma plus global.

Le signe du Lion face au Verseau est, quant à lui, associé au cœur et à son chakra, au centre, au roi de la nature, au Soleil ardent, cette nouvelle ère s'accompagnera donc nécessairement du retour du "roi" dans sa symbolique, le retour d'Horus reconstitué par Isis.

Remake sorti le jour de la naissance d'Isis dans le calendrier égyptien, la version originale sortait le 24 juin (fête du solstice d'été de la saint Jean)

L'esprit christique, autrefois incarné dans un corps individuel, est appelé à faire son grand retour dans le corps universel, c'est le "retour du christ" annoncé par les écrits, mais cette fois-ci en chacun de nous. Ensemble, nous formerons alors le "fils de l'Homme", ce roi qui est la synthèse de l'occident et de l'orient, du masculin et du féminin, alliant individualité et universalité dans un grand ensemble commun. On ne compte plus les pubs et les films vantant l'unicité comme seule arme pour la bienfaisance de l'humanité.


L’exhibition de la liberté individuelle avec les Conchita Hassini et autres mouvements LGBTTIQQ2SAA+ font partie des joyeusetés de cette ère. L'humain du Verseau s'affirme, il est son propre roi et a beau vouloir s'intégrer dans une communauté, s'il se sent éléphant alors c'est un éléphant et non un homme, monsieur.

Le centre de soi n'est en effet ni masculin, ni féminin, ni éléphant, il est, c'est tout. "Je suis". Alors soyez ce que vous voulez être. Vivez votre réalité personnelle tout en protégeant la Terre qui vous nourrit, vous êtes l'univers, il est vous, et l'humanité ne fait qu'un. Cela devrait vous donner quelques pistes quant au culte luciférien des temps à venir (luciférien dans le sens de l'homme qui exhibe et porte sa propre lumière et devient son propre dieu).

Les pharisiens demandèrent à Jésus quand viendrait le royaume de Dieu. Il leur répondit: Le royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards. On ne dira point: Il est ici, ou: Il est là. Car voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous. (Lc 17, 20-21)

Il faut le savoir, l'ère du Verseau, 11e signe du zodiaque, est aussi le point de départ et d'arrivée d'un grand cycle zodiacal d'environ 25800 ans, que nous achevons donc en revenant dans ce signe. Fin du calendrier maya, fin du grand cycle cosmique, fin de l'âge de fer et retour à l'âge d'or saturnien (le Verseau est aussi gouverné par Saturne), fin des temps, apocalypse, la grande révélation, bref, c'est la croisée des chemins qui tend à rappeler que nous nous situons à la fin d'un grand cycle, et à l'aube d'un nouveau.

Le pic du solstice à 11:11 du 21/12/12 symbolisait l'aube de cette transition

Le déluge biblique est justement associé au signe du Verseau, ce n'est donc pas un hasard si une nouvelle "fin du monde" est annoncée, avec une communication catastrophiste chaque jour un peu plus marquée, comme si le compte à rebours final avait commencé. L'idée d'événement cataclysmique est en effet associé à cette ère.


La couverture ci-dessus illustre parfaitement l'humanité plongée dans les eaux mercurielles et amniotiques des Poissons, à l'image de l’Atlantide engloutie ou du déluge qui couvrit la Terre pendant plusieurs mois. Cette image du paradis perdu sous les eaux rappelle celui de la gestation, état de plénitude que l'on perd fatalement à la naissance avec la perte des eaux, qui prend donc place en verse-eau (aquarius en anglais). C'est un signe d'air (le nouveau né passe des eaux à l'air) mais ce signe est aussi étroitement lié à la symbolique alchimique d'Isis donnant naissance à Horus, tout comme l'initié qui sort des eaux mercurielles.


Ce n'est donc pas un hasard non plus si ces mythes du paradis perdu ont pour similitude d'être le point de départ d'une nouvelle humanité et d'un nouveau cycle d'évolution. La mégapole de la couverture par exemple, tout comme l’Atlantide que l'on disait hautement évoluée à son époque, peut représenter cet état d'avancement de l'humanité dans sa gestation, prémices de la "fin du monde" des eaux et la "bonne nouvelle" de la naissance. L'image de cette plénitude antérieure quant à elle, demeure à jamais sous les eaux.

Tout ceci est évidemment imagé, le zodiaque et les mythes ne font qu'illustrer des principes universels propre à l'Homme et à la nature, tout comme l'imagerie populaire directement sortie de l'inconscient collectif.

Réchauffement climatique : la montée des eaux sera bien plus élevée et rapide que prévu

"Et si la crise climatique était une chance ? Elle pourrait provoquer le changement de système qui nous sauvera". Là encore, la couverture vise juste. Je m'explique.

Cette crise climatique est une exacerbation des 4 éléments. La montée des eaux est un principe féminin connecté à l'eau et à la Terre (principe Mercure alchimique) tandis que le réchauffement climatique est un principe solaire connecté au feu et à l'air (principe Soufre alchimique). Les eaux montent, la Terre tremble, le monde brûle et l'air devient irrespirable.


L'humanité, née de ces éléments, doit à nouveau trouver l'équilibre entre ceux-ci, tandis qu'ils ne cessent de se renforcer. De là doit émerger la création d'un "système qui nous sauvera". Cette crise climatique n'est ni plus ni moins qu'un principe médiateur qui participe à la mise à mort d'un système dépassé pour permettre l'émergence d'un nouveau, plus en phase avec ces 4 éléments et l'ère qui s'en vient, tout en entraînant l'humanité dans une lutte commune face à une menace extérieure dite inévitable. "Tous ensemble, unissons-nous !"

Les principes médiateurs peuvent être eux aussi des perturbateurs, ils permettent ainsi au héros de débuter son destin initiatique et sa quête en l'éprouvant suffisamment. Le "changement climatique" face à l'humanité, le joker face à batman, Marine Le Pen face à Macron, les gilets jaunes et autres manifestants face au système, tout ceci rentre dans une logique alchimique de transformation du monde et du héros par le biais d'une dualité apparente mais complémentaire, en quelque sorte.

Ce changement de cycle passe donc évidemment par des "tribulations" et par la "fin des temps", principe nécessaire à la véritable transformation/naissance de l'humanité, au retour de l'Horus/christ/Néo/Néo exalté en chacun de nous. L'actualité, chaque jour tournée un peu plus vers une symbolique alchimique et astrologique propre à ce changement, ne fait que nous confirmer l'avancement de ce grand plan universel.

J'espère que cet article, bien que très résumé par rapport à un sujet qui mérite d'être beaucoup plus développé (et le sera), vous aidera dans vos recherches personnelles et vous aura fourni de nouvelles pistes de réflexion quant à notre monde. Si tel est le cas, n'hésitez pas à m'en faire part dans les commentaires !

11 commentaires:

  1. Super resumé et parfaitement expliqué des differentes eres passé et à venir.

    De plus voulu ou pas mais article posté le 333 eme jour de l'annee et la saint saturnin à 18h31.

    1831 le 83 gematrie de mercure le mercure qui unifie les principes opposés de la porte 11. 83 est egalement la gematrie de lumiere...

    18h31 est egale à 1111 minutes les portes du deluge de la perte des eaux.

    1831 est le 282 eme nombre premier=>11811 le nombre 8 entre la porte 11 11.

    Johanndeclm

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui joli !! Ce n'est pas volontaire non !

      18h31 = 1111 minutes donc, le 333e jour de l'année, je me disais que j'avais pas partagé l'article à une heure particulière alors qu'au final si et ça colle très bien avec le sujet ;)

      En tout cas merci Johann pour ta participation au blog jusqu'à présent

      Metaphi

      Supprimer
  2. Bravo metaphi !
    Super clair, impartial, court et complet.
    Ça fait plaisir ;)

    Merci

    RépondreSupprimer
  3. Très intéressant la diabolisation des symboles, d'une façon générale ce serait un bon thème de recherche à développer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai qu'il y aurait beaucoup de choses à dire là dessus !

      Supprimer
  4. Il y a aussi cette Une de l'Obs du 28 novembre, qui a pris soin d'ajouter un lion au-dessus de l'arche déchue, on reste toujours dans le même thème Verseau/Lion.

    https://docimg-cdn.immanens.com/phepresse/getcover/logistic-code/PVN1/l-pub-id/128/l-doc-id/16777021/doc-version/4/profile/cover-big.jpg

    Sinon comme un clin d’œil, un avion de la compagnie Lion Air s'est abîmé en mer 13 minutes après son décollage de Jakarta en octobre 2018. Lorsqu'on tape "Jakarta" dans google on tombe direct sur le fait que cette ville doit disparaître sous les eaux, elle sera donc transférée à l'est de l'île Bornéo -> Born Néo, naissance de Néo/Noé/Horus/Christ sur l'I-land, la Terre du Je.

    Indonésie : la capitale déménage de Jakarta à l'île de Bornéo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien entendu le président indonésien Joko Widodo à l'origine de la décision de faire transférer la capitale en dehors de Jakarta est né le jour du solstice d'été et a pour guématrie "Joko Widodo" = 11*11, explicitant une nouvelle fois l'aspect rituel et symbolique de cette histoire et de son personnage.

      Supprimer
  5. Excellent article Jean, bravo !
    Grâce à la vulgarisation de l'astrologie qui habituellement pour moi est incompréhensible. Cela permet de porter un intérêt sur cet aspect si important mais généralement delaissé dans la compréhension globale de la matrice. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Brice :) l'astrologie est en effet à l'origine de bien des cultes et a donc véritablement sa part d'importance dans la compréhension globale du monde et de son histoire

      Supprimer
  6. Un très bon résumé je pense pour les néophytes.

    RépondreSupprimer